Appels à projets

Québec-Conseil nordique des ministres

Les effets des changements climatiques sur les régions nordiques soulèvent une multitude d’enjeux qui sont au centre d’une réflexion globale interpellant de nombreux acteurs, y compris les États fédérés et régionaux. Le Québec, qui fait partie de cette vaste communauté nordique, entend se démarquer au sein des États infranationaux et jouer un rôle spécifique dans l’approfondissement du dialogue et de la coopération internationale relativement à ces enjeux.

Le Nord est partie intégrante de la diplomatie du Québec, qui tire profit d’une longue expérience de relations internationales pour déployer une diplomatie nordique distinctive, cohérente et globale et se positionner comme un acteur nordique crédible et responsable, particulièrement pour un État fédéré. Les objectifs prioritaires du gouvernement du Québec sur la scène internationale arctique sont notamment d’intensifier et de créer des liens avec d’autres entités nordiques et arctiques, de contribuer à la lutte contre les changements climatiques et au développement nordique durable, de promouvoir l’expertise québécoise en sciences nordiques et d’encourager la collaboration et le partage d’expertise.

C’est dans cet ordre d’idées que le Québec et le Conseil nordique des ministres ont signé, le 1er février 2013, une déclaration commune de collaboration portant sur le développement nordique durable. À celle-ci s’est ajoutée, le
27 février 2015, une lettre d’intention réitérant le désir des deux parties d’intensifier leurs relations. Se basant notamment sur ces documents, sans toutefois s’y limiter, le gouvernement du Québec et le Conseil nordique des ministres ont décidé de mettre en place un programme de coopération dans les secteurs de la recherche et de l’innovation ainsi que de la culture. De plus, le secteur Société a été ajouté pour 2019.

Les territoires suivants sont membres du Conseil nordique des ministres : le Danemark, la Finlande, les îles Féroé, le Groenland, l’Islande, la Norvège, la Suède et les îles d’Åland.

Coopération Québec-Conseil nordique des ministres
2019-2020 

 

Soumettez un projet au plus tard le 17 décembre 2018

Appel à projets 2019-2020 en partenariat avec le Conseil nordique des ministres

Le Québec et le Conseil nordique des ministres ont signé, le 1er février 2013, une déclaration commune de collaboration portant sur le développement nordique durable ainsi qu’une lettre d’intention, le 27 février 2015, réitérant leur désir d’intensifier leurs liens communs. Se basant notamment sur ces documents, sans toutefois s’y limiter, le gouvernement du Québec et le Conseil nordique des ministres ont décidé de mettre en place un programme de coopération dans les domaines de la recherche et de l’innovation ainsi que de la culture. Le gouvernement du Québec et le Conseil nordique des ministres entretiennent depuis la lettre d’intention de 2015 un dialogue en vue de jeter les bases d’une collaboration porteuse. Le domaine
« Société » a été ajouté pour 2019. Depuis la lettre d’intention de 2015, le gouvernement du Québec et le Conseil nordique des ministres entretiennent un dialogue en vue de poursuivre la mise en œuvre d’une collaboration porteuse.

Les objectifs poursuivis par cet appel à projets sont les suivants :

  • promouvoir le développement durable de chaque société en tenant compte des facteurs culturels, sociaux, économiques, environnementaux et territoriaux des projets;
  • encourager les échanges entre les parties en renforçant mutuellement leur présence culturelle;
  • promouvoir la création et la présentation commune d’œuvres d’art et de produits culturels, notamment par des programmes d’échange d’artistes, de réalisateurs et d’auteurs, la tenue de grands événements et la conclusion de partenariats entre les institutions culturelles;
  • favoriser une meilleure compréhension mutuelle par la consolidation des réseaux et l’échange d’expertises;
  • promouvoir la collaboration entre les chercheurs dans les domaines d’intérêt ciblés des deux côtés.

Cet appel à projets vise ces secteurs :

Culture

  • cinéma;
  • développement culturel numérique;
  • littérature et édition;
  • arts de la scène;
  • arts visuels et numériques.

Société :

  • santé;
  • éducation;
  • égalité des genres;
  • jeunesse.

Recherche et innovation :

  • numérique;
  • développement durable des villes;
  • bioéconomie et bioalimentaires;
  • sciences de la vie;
  • développement nordique et maritime;
  • bois et bâtiments verts.

Pour être admissibles, les projets doivent :

  • faire participer au moins deux établissements ou intervenants des Pays nordiques (Danemark, Finlande, îles Féroé, Groenland, Islande, Norvège, Suède et îles d’Åland) et un partenaire québécois;
  • respecter les principes de réciprocité et d’engagement mutuel, tant pour le financement que pour les répercussions concrètes;
  • favoriser les échanges et liens de collaboration à long terme entre le Québec et les pays nordiques;
  • procurer des avantages tangibles au Québec et aux pays nordiques;
  • mener à la création de réseaux de coopération;
  • favoriser le développement de compétences spécifiques;
  • entrer en vigueur au plus tôt le 1er avril 2019;
  • faire l’objet d’un dossier complet lors du dépôt;
  • respecter la date limite de dépôt des demandes (tout dossier reçu après le 17 décembre 2018 ne pourra être retenu).

Précisions :
Les domaines de la recherche, de l’innovation, de la société et de la culture seront privilégiés, de même que les projets dont les partenaires ont de 25 à 35 ans. L’objectif du présent appel de projets est de permettre une collaboration concrète dans ces domaines qui peut s’inscrire dans le long terme. À noter que les projets peuvent s’étaler sur un ou deux ans. À cet égard, le financement de la deuxième année ne sera pas accordé automatiquement. Il sera octroyé sur la base d’une évaluation favorable (état d’avancement du projet, utilisation des montants et prévisions budgétaires pour la seconde année) et sous réserve des disponibilités budgétaires.

Pour obtenir un soutien financier du ministère des Relations internationales et de la Francophonie, les projets doivent être présentés par des citoyens canadiens ou des résidents permanents du Canada vivant au Québec.

Le soutien financier offert ne remplace pas le soutien habituellement accordé par d’autres organismes de financement. Le soutien accordé annuellement par le gouvernement du Québec et le Conseil nordique des ministres pour un projet ne pourra excéder 10 000 $ CA. Au total, le gouvernement du Québec et le Conseil nordique des ministres alloueront respectivement un budget de 55 000 $ CA et de 300 000 DKK pour l’ensemble du programme de coopération.

L’engagement financier du MRIF, sous réserve des prérogatives de l’Assemblée nationale au regard de l’adoption des crédits annuels, porte sur une l’année financière débutant le 1er avril 2019 et se terminant le 31 mars 2020.

Le MRIF accordera un appui financier au partenaire québécois du projet exclusivement.

Les organisations dont les projets auront été sélectionnés s’engagent à produire un rapport financier et narratif sur le projet financé faisant notamment état des retombées escomptées. Un rapport d’étape ou le rapport final devra être remis au plus tard le 28 février 2020.

Les ministères, les organismes budgétaires, les organismes non budgétaires ainsi que les entreprises du gouvernement du Québec peuvent participer aux appels à projets dans le cadre des coopérations internationales sous la responsabilité du MRIF. Cependant, l’aide financière accordée ne peut être utilisée pour couvrir des dépenses engagées par ces organisations et leur personnel. L’aide financière ne pourra être utilisée que pour couvrir des frais engagés par des partenaires externes québécois.

Les dépenses admissibles sont les suivantes :

  • frais de transport aller retour entre le Québec et les pays nordiques;
  • indemnité journalière;
  • frais de publication, de promotion et de communication liés au projet;
  • frais de création d’une œuvre commune;
  • autres frais liés à la tenue d’une activité publique (location du lieu, transport des œuvres, etc.).

Les dépenses non admissibles sont les suivantes :

  • coûts d’exploitation d’une entreprise et rémunération du personnel;
  • dépenses précédemment couvertes par un financement obtenu auprès d’un autre programme gouvernemental;
  • cachet des artistes.

Les projets soumis seront évalués selon ces critères :

  • respect des objectifs de l’appel de projets;
  • nature novatrice du projet;
  • création de partenariats;
  • clarté des objectifs énoncés;
  • échéancier et faisabilité du programme;
  • contribution à l’essor du secteur, d’après les avantages et résultats prévus;
  • rigueur des arrangements financiers et diversité des sources de financement;
  • équilibre entre les objectifs et les résultats prévus à la lumière de l’échéancier et de la structure de financement.

Note : Le processus d’évaluation des projets est coordonné par le ministère des Relations internationales et de la Francophonie (MRIF) et le ministère de la Culture et de Communications (MCC), en étroite collaboration avec les ministères sectoriels québécois concernés. Les renseignements soumis dans le cadre du présent appel à projets pourraient donc être communiqués à ces ministères. Le MRIF et le MCC conservent cependant la responsabilité de la sélection définitive des projets et de la détermination des sommes qui leur seront accordées.

Les dossiers de demande de financement doivent être composés des documents suivants :

  • le formulaire de demande de financement;
  • la fiche synthèse du projet;
  • tout autre document utile.

Date de clôture de l’appel à projets : 17 décembre 2018, à 23 h 59

Tout dossier soumis après cette date ne sera pas considéré.

IMPORTANT : Veuillez enregistrer le formulaire sur votre ordinateur avant de le remplir avec Adobe Reader (version 8.0 ou plus). Ne pas remplir le formulaire dans un navigateur Web. Ne pas modifier le PDF dans aucune circonstance.

Les documents suivants doivent être fournis pour le dépôt du dossier :

Les partenaires québécois doivent envoyer ces documents par courriel à l'adresse quebeccnm@mri.gouv.qc.ca au plus tard le 17 décembre 2018, à 23 h 59.

Tout dossier soumis après cette date ne sera pas considéré.

Les partenaires des pays nordiques doivent envoyer ces documents au plus tard le 17 décembre 2018 par courriel à :

Mme Signe Van Zundert et M. Tómas Orri Ragnasson
Secrétariat du Conseil nordique des ministres
international@norden.org
sigzun@norden.org
tomrag@norden.org
Conseil nordique des ministres

Projets retenus

 

Dernière mise à jour : 2018-11-30 16:42:36