Québec et la Francophonie

Qu’est-ce que la Francophonie?

La Francophonie, c’est le partage d’une langue vivante et dynamique par quelque 274 millions de locuteurs. C’est aussi une organisation internationale l’Organisation internationale de la Francophonie.

Organisation internationale de la Francophonie

Regroupant une population de plus de 870 millions de personnes, l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) donne corps à une véritable solidarité entre les 84 États et gouvernements qui la composent. C'est plus du tiers des États membres des Nations Unies.

Depuis la naissance de la Francophonie intergouvernementale, le 20 mars 1970, le gouvernement du Québec participe activement à toutes les instances de la Francophonie. Il prend part au Sommet de la Francophonie, à la Conférence ministérielle de la Francophonie, au Conseil permanent de la Francophonie, et à leurs commissions et autres groupes de travail.

Seule organisation gouvernementale multilatérale dont il est membre à part entière, le gouvernement du Québec affirme sa personnalité internationale au sein de la communauté francophone mondiale. Il concourt activement à la construction d'une Francophonie fondée sur le partage de la langue française et des valeurs universelles, qui a fait de la reconnaissance et de la promotion de la diversité des cultures des pays francophones un facteur de dialogue et de paix au service du développement.

Le gouvernement du Québec est l'un des cinq principaux bailleurs de fonds de l'Organisation et est considéré comme un des membres les plus actifs de l'OIF. En 2012, le gouvernement du Québec soutient le fonctionnement et la réalisation de la programmation des différentes composantes de la Francophonie institutionnelle à hauteur de 14 millions de dollars.

Le Québec au sein de la Francophonie

À titre de membre de plein droit de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), le gouvernement du Québec peut influencer directement des décisions à portée globale touchant notamment la culture, la langue française, la démocratie, les droits de la personne, l’environnement ou encore le développement économique.

La québécoise Michaëlle Jean est la première femme à avoir occuper le poste de secrétaire générale de la Francophonie depuis le 30 novembre 2014.

Le Québec a été hôte du Sommet de la Francophonie à deux reprises depuis la fondation de l’OIF, soit en 1987 et en 2008.

Le Sommet :

  • se réunit tous les deux ans;
  • est présidé par le chef d’État ou de gouvernement du pays hôte du Sommet jusqu’au Sommet suivant;
  • statue sur l’admission de nouveaux membres de plein droit, de membres associés et de membres observateurs à l’OIF;
  • définit les orientations de la Francophonie de manière à assurer son rayonnement dans le monde, dans un Cadre stratégique décennal;
  • adopte toute résolution qu’il juge nécessaire au bon fonctionnement de la Francophonie et à la réalisation de ses objectifs;
  • élit le Secrétaire général de la Francophonie.

Louise Mushikiwabo a été élue Secrétaire générale de la Francophonie par les Chefs d’État et de gouvernement réunis à Erevan, lors du XVIIe Sommet de la Francophonie, les 11 et 12 octobre 2018 à Erevan (Arménie). Elle succèdera à Michaëlle Jean.

Dernière mise à jour : 2018-10-12 15:55:39