Secteurs de collaboration

Dans le but d’encadrer, de pérenniser et d’étendre les initiatives de collaboration avec Haïti, le gouvernement du Québec lance annuellement depuis 2012 un appel à projets de coopération Québec-Haïti dans des secteurs ciblés, de concert avec les autorités haïtiennes. Depuis le lancement de ce mécanisme de coopération en 2012, plus d’une quarantaine d’initiatives, toutes présentées conjointement par des organismes québécois et haïtiens, ont été soutenues par le Québec.

Le Québec privilégie le partage d’expertise dans sa coopération avec Haïti et appuie des initiatives de partenaires publics ou privés dans les secteurs où il a un savoir-faire reconnu. Il a notamment été engagé entre 2007 et 2015, aux côtés des gouvernements d’Haïti et du Canada, dans le Projet d’appui au renforcement de la gestion publique, une initiative novatrice qui visait à renforcer les structures décisionnelles et opérationnelles de l’État haïtien et à contribuer au développement d’une fonction publique professionnelle.

Culture

Le Québec cherche à intensifier les partenariats et les activités de coopération avec Haïti en matière de culture, dans un souci de réciprocité des échanges culturels. À cet égard, il soutient des projets culturels réalisés en collaboration avec des organismes québécois et haïtiens. La Déclaration commune de coopération dans les domaines de la culture et des communications signée en 2008 favorise le soutien annuel à de tels projets dans le cadre de la coopération Québec-Haïti.

De plus, une entente portant sur l’échange de résidences d’écriture entre le Centre Pen Haïti et le Conseil des arts et des lettres du Québec, conclue en 2014, permet à une écrivaine ou un écrivain ou à une ou un bédéiste québécois de réaliser une résidence de six semaines à la Maison des écrivains Georges-Anglade, à Port-au-Prince, et à une écrivaine ou un écrivain ou à une ou un bédéiste haïtien de réaliser une résidence de six semaines à Montréal.

Retour en haut de la page

Gouvernance

Dans le cadre de ses relations avec Haïti, le Québec poursuit son engagement à l’égard des droits et libertés de la personne, de l’État de droit et de la démocratie. Par exemple, le Secrétariat à l’adoption internationale participe à une concertation des principaux États d’accueil d’enfants haïtiens pour soutenir le gouvernement d’Haïti dans la mise en place d’un cadre législatif permettant une meilleure protection des droits fondamentaux des enfants. De plus, la Cour du Québec, en collaboration avec l’École de la magistrature de Port au Prince, a facilité deux séries de formations judiciaires en Haïti auxquelles participaient des juges du Québec. Par ailleurs, l’Union des municipalités du Québec collabore avec la Ville de Montréal et la Fédération canadienne des municipalités dans le cadre d’un projet de coopération municipale financé par le gouvernement canadien.

Au sein des instances de la Francophonie, le Québec et Haïti œuvrent de concert ainsi qu’avec les autres États et gouvernements membres de l’Organisation internationale de la Francophonie à promouvoir ces enjeux.

Retour en haut de la page

Éducation

Des établissements d’enseignement du Québec collaborent avec des écoles et des universités haïtiennes à la réalisation de projets d’éducation en Haïti. En plus de favoriser l’accès à une éducation de qualité pour les jeunes haïtiennes et haïtiens, cette collaboration contribue à la mise en valeur de l’expertise du Québec dans la conception d’outils de savoir et de connaissance en français, un des objectifs de la Politique internationale du Québec.

Le Québec favorise également la mobilité jeunesse et étudiante, notamment par l’octroi de 34 exemptions des droits de scolarité majorés à des étudiantes et des étudiants haïtiens souhaitant poursuivre leurs études universitaires au Québec.

Retour en haut de la page

Santé

Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) a réalisé plusieurs actions en sol haïtien au cours des dernières années, dont la fourniture de matériel médical et le financement de projets de solidarité internationale et de transfert d’expertise. Par exemple, à la suite du séisme de 2010, le MSSS a mis à la disposition d’Haïti du matériel et des fournitures médicales d’une valeur de 580 000 $.

Le gouvernement du Québec a signé, en mars 2017, un protocole de coopération en matière de santé avec l’Organisation panaméricaine de la santé visant à favoriser le partage de connaissances, de savoir-faire et de bonnes pratiques dans des domaines prioritaires, soit l’amélioration des services de première ligne, la santé des femmes et des nourrissons, le renforcement des capacités pour le suivi et l’utilisation des données de santé, les déterminants de la santé et la promotion de la santé. Ce protocole servira de cadre pour la coopération en matière de santé, notamment en Haïti.

Retour en haut de la page

Dernière mise à jour : 2018-04-13 15:11:01