Secteurs de collaboration

Les efforts du Québec visant à nouer des relations de collaboration avec la Chine s’inscrivent essentiellement dans les priorités 1 et 3 de la Politique internationale du Québec.

Rendre les Québécoises et les Québécois plus prospères

Deuxième puissance économique mondiale, la Chine constitue le premier partenaire commercial du Québec en Asie et le deuxième au monde.

En 2016, les échanges commerciaux entre le Québec et la Chine se chiffraient à près de 13,8 milliards de dollars, en hausse de 3,1 % par rapport à 2015. De part et d’autre, les marchés québécois et chinois offrent de nombreuses occasions d’affaires et des possibilités intéressantes de partenariats.

Voir les données sur le commerce Québec/Chine

Exportations

En 2016, la valeur des exportations internationales de marchandises du Québec vers la Chine s’établissait à 3 milliards de dollars, en hausse de 12,1 % par rapport à l’année 2015. Elle correspondait à 42,9 % des exportations québécoises vers l’Asie et à 3,8 % des exportations internationales totales de marchandises du Québec.

Principaux produits du Québec exportés vers la Chine en 2016 :

  • les avions, les hélicoptères et les autres véhicules aériens (14,3 % du total);
  • le minerai de fer et ses concentrés (9,5 %);
  • la viande de porc fraîche, réfrigérée ou congelée (8,2 %);
  • les voitures de tourisme et les autres types de véhicules (7,9 %);
  • les pâtes mi-chimiques de bois (5,2 %).

Importations

En 2016, la valeur des importations de marchandises du Québec en provenance de la Chine s’établissait à 10,8 milliards de dollars, en hausse de 0,9 % par rapport à l’année 2015. Elle correspondait à 63,9 % de la valeur des importations québécoises en provenance de l’Asie et à 12,5 % des importations internationales totales du Québec.

Principaux produits d’importation du Québec en provenance de la Chine en 2016 :

  • les ordinateurs et leurs unités (8,0 % du total);
  • les appareils téléphoniques et leurs parties (3,5 %);
  • les malles et les valises en cuir, en plastique ou en textile (2,7 %);
  • les jouets, les modèles réduits et les casse-tête (2,5 %);
  • les appareils d’éclairage et leurs parties (2,3 %).

Promouvoir la créativité, la culture, le savoir et la spécificité du Québec

Recherche, innovation et développement du savoir

La Chine et le Québec entretiennent des relations croissantes en matière de recherche, de science et de technologie, et ce, dans des domaines très diversifiés. Le principal mécanisme institutionnel mis en place pour accroître les liens entre partenaires chinois et québécois, à ce titre, est l’Entente de coopération Québec-Chine en matière de science et technologie, signée en 1995 et renouvelée en 2005 et en 2011. Par l’intermédiaire de cet outil, la Chine et le Québec financent conjointement des projets de recherche porteurs à hauteur de 1,5 million $CA chacun sur trois ans. Quatre appels à propositions ont eu lieu depuis 2007, le dernier en titre s’étant tenu en 2016. Jusqu’ici, les trois premiers appels à projets Québec-Chine ont permis de soutenir 16 projets à hauteur de 9,2 millions de dollars. Les secteurs priorisés sont :

  • Biotechnologies et pharmaceutique;
  • Énergies renouvelables;
  • Environnement et développement durable;
  • Nouveaux matériaux et produits biosourcés;
  • Santé;
  • Sciences de la vie, en particulier génomique, protéomique, RNomique et biologie synthétique;
  • Sciences marines;
  • Technologies de l’information et des communications (TIC), en particulier les écoloTIC et les TIC orientées en santé.

Des ententes de collaboration en matière de science et technologie ont également été signées avec la municipalité de Shanghai, de même qu’avec la province du Shandong.

Éducation et enseignement supérieur

Depuis les années 1970, les échanges en éducation et en enseignement supérieur constituent le fondement des relations entre le Québec et la Chine.

Pièce maîtresse de cette relation bilatérale, l’Entente dans le domaine de l’éducation et de l’enseignement supérieur entre le Québec et la Chine a été signée en 1980 et a été renouvelée sept fois depuis. Au fil des années, elle a permis à des centaines d’étudiants chinois de bénéficier d’exemptions de droits de scolarité supplémentaires ou de bourses d’excellence afin d’étudier au Québec. De nombreux Québécois ont à leur tour eu l’occasion de profiter de bourses offertes par le gouvernement chinois en vue de stages ou d’études universitaires en Chine. Les deux parties ont aussi convenu de promouvoir les études québécoises et chinoises par l’intermédiaire de cette entente.

Culture

Les entreprises et les organismes culturels québécois se démarquent dans plusieurs secteurs en Chine, particulièrement en arts de la scène (cirque, théâtre, danse, musique, etc.), en arts visuels et dans le domaine du divertissement.

Afin de stimuler le développement du marché chinois pour les artistes, les entreprises et les organismes culturels québécois, des événements internationaux accueillent chaque année au Québec des diffuseurs et des programmateurs chinois.

De plus, le Gouvernement du Québec soutient la participation de nombreux artistes et acteurs du milieu culturel québécois à des vitrines ou à des événements d’envergure en Chine, parmi lesquels le Shanghai Performing Arts Fair, le Shanghai International Film Festival, le China International Performing Arts Summit et le China International Performing Arts Fair.

Dernière mise à jour : 2017-11-28 14:23:43