Secteurs de collaboration

Les efforts du Québec visant à nouer des relations de collaboration avec l’Inde sont essentiellement orientés sur les axes d’action prioritaires du Québec en Inde, selon la Politique internationale du Québec :

  1. Rendre les Québécoises et les Québécois plus prospères en appuyant les entreprises québécoises dans leurs démarches d’accession au marché indien, notamment dans les secteurs des technologies de l’information, de l’énergie et de l’industrie bioalimentaire.
  2. Contribuer à un monde plus durable, juste et sécuritaire en faisant la promotion des droits de la personne et des énergies vertes ainsi que de la prévention en matière de radicalisation menant à la violence.
  3. Promouvoir la créativité, la culture, le savoir et la spécificité du Québec en favorisant les partenariats en recherche et en innovation, en promouvant les artistes québécois et en facilitant les échanges universitaires et les études québécoises en Inde.

Rendre les Québécoises et les Québécois plus prospères

L’Inde est le quatrième partenaire commercial du Québec en Asie, après la Chine, le Japon et la Corée du Sud. Les échanges commerciaux avec l’Inde ont constamment progressé entre 2005 et 2016, passant de 580 millions de dollars à 1,59 milliard de dollars.

Pour obtenir plus de détails sur les échanges économiques, vous pouvez vous référer à la section Commerce international en ligne de l’Institut de la statistique du Québec.

Les secteurs d’excellence du Québec en Inde sont les technologies de l’information et de la communication, les technologies et les services environnementaux, l’énergie, le divertissement, le tourisme et l’industrie bioalimentaire.

Contribuer à un monde plus durable, juste et sécuritaire

Les thèmes de l’environnement, de la lutte contre les changements climatiques et des énergies renouvelables sont au centre de la relation du Québec avec l’Inde. En effet, plusieurs missions du Québec en Inde ont été menées sur la base de ces thèmes, tout comme ont été réalisés plusieurs projets de coopération universitaires soutenus dans le cadre de la coopération Québec-Inde.

Plus récemment, des échanges ont eu lieu entre le Québec et l’Inde sur le thème des droits et libertés de la personne. Ils ont été menés de manière constructive, dans le respect des réalités respectives de l’Inde et du Québec.

Promouvoir la créativité, la culture, le savoir et la spécificité du Québec

Recherche, innovation et développement du savoir

L’Inde figure également dans les priorités du Gouvernement du Québec en matière de recherche et d’innovation. Les États du Karnataka (Bangalore), du Maharashtra (Mumbai et Pune), du Tamil Nadu (Chennai) et le territoire de Delhi sont particulièrement ciblés, étant les hôtes des meilleurs partenaires indiens en science et technologie. Les domaines des technologies de l’information et de la communication, de l’environnement et du développement durable et des sciences de la vie sont particulièrement d’intérêt pour les centres de recherche et les entreprises innovantes.

Enseignement supérieur et jeunesse

Plusieurs établissements d’enseignement supérieur du Québec et de l’Inde sont liés par diverses ententes bilatérales, alors que des chaires d’études et des centres de recherche québécois consacrent également leurs travaux à l’Inde, tels que le Pôle de recherche sur l’Inde et l’Asie du Sud (PRIAS) de l’Université de Montréal et le Centre d’études et de recherche sur l’Inde et l’Asie du Sud (CERIAS) de l’Université du Québec à Montréal. Parallèlement, un cours sur le Québec est donné annuellement par le Centre d’études françaises et francophones de l’Université indienne Jawaharlal Nehru de Delhi.

Le Gouvernement du Québec offre également un certain nombre d’exemptions de droits de scolarité supplémentaires à des étudiants indiens. Le gouvernement du Maharashtra, quant à lui, accorde quelques bourses à des étudiants québécois désireux d’étudier en Inde.

Plusieurs stages jeunesse sont également accessibles grâce au partenariat avec Les offices jeunesse internationaux du Québec (LOJIQ).

Culture

Chaque année, des dizaines d’artistes québécois se produisent en Inde à l’occasion de tournées, de festivals ou d’initiatives privées. Les disciplines représentées sont nombreuses : arts de la scène, arts visuels, littérature, musique et cinéma.

Dernière mise à jour : 2017-11-28 14:34:40