Nos actions
22 sept. 2014

Le premier ministre fait la promotion du marché du carbone à New York

Le premier ministre a mis en lumière le rôle essentiel des gouvernements régionaux dans la lutte contre les changements climatiques et les actions concrètes qui permettent à ceux-ci d’être de réels acteurs de changements. Photo: Vincent Royer.

Le premier ministre, Philippe Couillard, participe aujourd’hui et demain à la 6e édition de la Climate Week–New York City, un événement phare dans la lutte aux changements climatique regroupant des représentants de 125 pays.

En plus de mettre en valeur le leadership du Québec et des États fédérés en matière de lutte contre les changements climatiques et de promouvoir l’implantation d’un prix carbone dans l’économie mondiale, le premier ministre a profité de sa première journée d’activité pour tenir des entretiens à caractère politique et économique.

«Les réussites du marché du carbone québécois, particulièrement depuis sa liaison avec celui de la Californie en janvier 2014, ont des échos bien au-delà de nos frontières. Nous sommes convaincus que ce type de système qui fixe un prix au carbone permet non seulement de renforcer la collaboration régionale et de lutter plus efficacement contre les changements climatiques, mais également d’accélérer la transition vers une économie durable et sobre en carbone», a déclaré M. Couillard.

Allocution

Le premier ministre a prononcé une allocution lors de la séance d’ouverture de la CW-NYC, sous le thème Leaders’ vision for a low carbon economy à laquelle participaient plusieurs personnalités, dont Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères et du Développement international de la République française et Christiana Figueres, secrétaire exécutive de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques.

En après-midi, M.Couillard a pris part à la séance Global Solutions – Sub national innovation en compagnie de Peter Shumlin, gouverneur du Vermont, d’Eduardo Paes, maire de Rio de Janeiro et de Frank Jensen, maire de Copenhague.

À ce titre, le premier ministre a souligné l’appui du Québec à la Déclaration de la Banque mondiale « Putting a Price on Carbon » ainsi qu’à la plateforme internationale Compact of States and Regions qui regroupera les engagements de réduction de gaz à effet des serre (GES) d’États fédérés et de régions et qui recensera les progrès effectués dans l’atteinte de ceux-ci.

Climate Week-NYC
Communiqué
Nos actions