Logo du gouvernement du Québec.

Ministère des Relations
internationales et de la Francophonie

Nos actions
30 juin 2009

Un symposium pour consolider les relations Québec-Bavière

Au terme d'une rencontre avec le ministre-président de l'État de Bavière, Horst Seehofer, le premier ministre du Québec, Jean Charest, a annoncé le 30 juin la tenue, en 2010, d'un symposium sur les grappes industrielles regroupant des entreprises et institutions
bavaroises et québécoises. Ce projet aura pour but de renforcer et de
concrétiser de nouveaux projets de partenariat économique et technologique
dans un certain nombre de secteurs d'activités ciblés.

Cette annonce s'inscrit dans la foulée de la démarche québécoise «Accord»
et du «Cluster-Offensive Bayern» qui visent notamment à stimuler les échanges et
les partenariats entre le Québec et la Bavière. Parmi les secteurs où des
collaborations seront explorées, on trouve les technologies de l'information
et des communications, les biotechnologies, l'environnement et le
développement durable, l'aéronautique et l'optique-photonique. La
rencontre devrait se tenir à l'automne 2010 en Bavière.

«Ce projet de collaboration Québec-Bavière s'ajoute à près de 400 autres
projets qui ont déjà été réalisés grâce à la relation importante et prolifique
qui unit nos 2 gouvernements. Avec ce symposium, nous allons mettre l'amitié
qui unit nos peuples au service de l'économie, de l'innovation et de la
recherche. Cette annonce marque le 20e anniversaire d'une relation consacrée
par une déclaration de coopération signée en 1989 et qui a été bonifiée en
2008. Que ce soit sur le plan économique, social, institutionnel ou culturel,
nous avons accompli de belles réalisations ensemble et le futur s'annonce
prometteur», a souligné le premier ministre.

Outre sa rencontre avec le ministre-président Seehofer, le premier
ministre a également profité de sa visite à Munich pour rencontrer trois
ministres bavarois et s'entretenir avec le président du Conseil du patronat
bavarois, Randolf Rodenstock. Ils ont fait le point sur les négociations
visant la ratification d'un accord transatlantique entre le Canada et l'Union
européenne. «La Bavière, que ce soit par son gouvernement ou ses milieux
d'affaires, a toujours été un allié de premier plan. Je tiens à remercier le
ministre-président de son travail et de son soutien dans ce projet stimulant
qui saura bénéficier à nos économies respectives», a conclu monsieur Charest.

Relations Québec-Bavière
Nos actions