Nos actions
13 juil. 2010

Vers une plus grande ouverture des marchés publics dans le Nord-Est

Lenox, au Massachusetts, était l’hôte de la
34e Conférence des gouverneurs de la Nouvelle-Angleterre et des premiers ministres de l'Est du Canada (CGNA/PMEC) à laquelle participait le premier ministre, Jean Charest.

Sous le thème « Promouvoir la croissance économique par l'énergie propre en Nouvelle-Angleterre et dans l'Est du Canada », cette conférence a permis aux premiers ministres et gouverneurs d'échanger sur plusieurs enjeux tels que :

    • l'ouverture des marchés publics entre le Canada et les États-Unis;
    • l'énergie;
    • l'efficacité énergétique;
    • le transport durable.

Élargir la portée de l'accord actuel

À l'initiative du Québec, les membres de la CGNA-PMEC ont encouragé les gouvernements fédéraux canadien et américain à entreprendre des discussions exploratoires visant à élargir les obligations existantes, et ce, sur la base de la réciprocité.

«Le Québec et ses partenaires de la Nouvelle-Angleterre ont convenu qu'il fallait miser sur une plus grande ouverture des marchés plutôt que sur des mesures protectionnistes pour soutenir la relance économique. Mes homologues et moi relayerons le message aux gouvernements fédéraux canadien et américain disant qu'ils peuvent compter sur une participation active des provinces et des États de la région dans la poursuite de leur engagement à reprendre les discussions en matière de marchés publics», a déclaré le premier ministre.

Un partenariat sous le signe du développement durable

En matière d'efficacité énergétique, les premiers ministres et les gouverneurs ont adopté une première cible régionale visant la réduction de 20 % de la consommation totale d'énergie d'ici 2020. Cette cible :

    • contribue à l'atteinte des objectifs de réduction de gaz à effet de serre (GES) du Plan d'action régional sur les changements climatiques adopté par la
      CGNA-PMEC en 2001;
    • favorise la création «d'emplois verts»;
    • améliore la qualité de vie;
    • accroît la compétitivité.

Par ailleurs, le premier ministre a plaidé en faveur d’une :

    • meilleure concertation régionale en énergie renouvelable;

    • reconnaissance dans la législation américaine de la grande hydraulique comme source d'énergie propre et renouvelable, tout comme l'a fait récemment le Vermont;

    • plus grande utilisation de l'hydroélectricité québécoise, ce qui permettrait de réduire la dépendance de la région face aux carburants fossiles et de contribuer à l'atteinte des cibles de réduction de gaz à effet de serre.

Enfin, le premier ministre a profité de ses entretiens avec les gouverneurs américains pour discuter de la mise en place d'une liaison de train à haute vitesse pour le corridor Montréal-Boston, un projet prometteur pour la région sur les plans du développement commercial, touristique et environnemental.

Conférence des gouverneurs (en anglais)
Premiers ministres de l’Est du Canada
Résolutions - 34e Conférence des gouverneurs de la Nouvelle-Angleterre et des premiers ministres de l'Est du Canada
Stratégie du gouvernement du Québec à l’égard des États-Unis
Nos actions