Nos actions
7 sept. 2011

Changements climatiques : le ministre Pierre Arcand en mission à Londres

À l'occassion de l’événement « Leading a Clean Energy Revolution » qui se tenait à Londres, le ministre Arcand a présenté le Plan d’action 2011-2020 sur les véhicules électriques du gouvernement du Québec.

Du 5 au 7 septembre, le ministre du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs, Pierre Arcand, s’est rendu à Londres afin de rencontrer différents leaders dans le domaine de l'environnement et d'échanger sur les meilleures pratiques en matière de lutte contre les changements climatiques.

Le ministre a pris part, à titre de conférencier, à une table ronde intitulée « Leading a Clean Energy Revolution », organisée en collaboration avec le Climate Group. M. Arcand a pris la parole aux côtés du commissaire à l'énergie renouvelable du gouvernement sud-australien et du ministre de l'Industrie, de l'Innovation, du Commerce et du Tourisme du gouvernement du Pays basque.

Le Québec est un membre actif du Climate Group depuis février 2007. Cette organisation internationale vise à accélérer l'action internationale pour lutter contre les changements climatiques, en misant sur les meilleures pratiques en la matière.

Le ministre a aussi eu l'occasion de s'entretenir avec :

  • le président de la Commission sur l'environnement de la Greater London Assembly
  • les membres du Comité olympique de Londres 2012 qui sont responsables du développement durable
  • un membre de la Commission parlementaire sur l'énergie et les changements climatiques
  • le directeur général des changements climatiques et de l'efficacité énergétique du département de l'Énergie et des Changements climatiques.

Le ministre a également rencontré le directeur international du Carbon Trust, un organisme à but non lucratif dont le but est d'accélérer la transition vers une économie verte en Grande-Bretagne. Il vise à aider les entreprises et l'administration publique à :

  • maximiser les retombées de leurs réductions de CO2
  • économiser l'énergie
  • commercialiser des technologies propres.

Cette rencontre s’inscrit dans la volonté du gouvernement du Québec de mettre en œuvre un système de plafonnement et d'échanges de droits d'émission de GES.
Nos actions