Communiqués
15 juin 2018

Le gouvernement du Québec confirme le plein potentiel de l’Agence mondiale antidopage

Québec, le 15 juin 2018 – La ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Christine St-Pierre, qui a défendu hier le projet de loi no 238 concernant les immunités accordées à l’Agence mondiale antidopage (AMA) devant les membres de la Commission des institutions, se réjouit de l’adoption aujourd’hui de ce projet par l’ensemble des parlementaires.

Ce projet de loi d’intérêt privé sert à prémunir l’Agence mondiale antidopage, ses administrateurs et ses employés de potentielles poursuites civiles résultant de décisions prises en matière de dopage. Par l’adoption de celui-ci, le gouvernement du Québec favorise le plein épanouissement d’une importante organisation internationale ayant son siège à Montréal.

Établie dans la métropole depuis 2002, l’Agence mondiale antidopage a pour mission de promouvoir un monde où les sportifs peuvent évoluer dans un environnement sans dopage. Pour exercer cette mission essentielle à la santé des jeunes sportifs et à l’avenir du sport, elle doit pouvoir bénéficier de certaines immunités garantissant son indépendance et son efficacité.

Citations :

« C’est une grande victoire aujourd’hui. L’Agence mondiale antidopage est une organisation crédible, rigoureuse, dont la mission rejoint des valeurs chères au gouvernement du Québec. Il s’agit d’un employeur de qualité qui contribue à faire rayonner la métropole et à la positionner comme un centre mondial d’excellence en matière d’antidopage. Nous sommes fiers d’avoir travaillé de concert avec l’AMA et Montréal International afin d’assurer que le cadre légal du Québec lui permette d’assumer pleinement son mandat, au plus grand bénéfice du monde sportif. »

Christine St-Pierre, ministre des Relations internationales et de la Francophonie

« L’Agence mondiale antidopage est une organisation phare qui contribue de façon significative à renforcer l’écosystème des organisations internationales – le plus important en nombre en Amérique du Nord après Washington et New York –, le prestige et le rayonnement de Montréal à l’étranger. Nous saluons donc haut et fort l’adoption de ce projet de loi et sommes fiers du rôle clé joué par Montréal International dans le maintien des activités de l’AMA à Montréal. »

Hubert Bolduc, président-directeur général de Montréal International

Faits saillants :

  • L’AMA à Montréal :
    • 89 emplois de qualité;
    • 27,5 M$ en retombées annuelles, estimées selon un modèle SECOR;
    • Recettes fiscales et parafiscales de 3,9 M$ par an.

Liens connexes :

Pour en savoir plus sur les activités du ministère des Relations internationales et de la Francophonie et de ses 29 représentations dans 16 pays, suivez-nous dans les médias sociaux :

- Facebook : https://www.facebook.com/MRIQuebec/
- Twitter : https://twitter.com/MRIF_Quebec
- LinkedIn : https://www.linkedin.com/company/MRIQuebec

Sources :
Ann-Clara Vaillancourt
Attachée de presse
Cabinet de la ministre des Relations internationales et de la Francophonie
418 649-2319

Information :
Émilie Lord
Conseillère en communication
Direction des communications et des affaires publiques
Ministère des Relations internationales et de la Francophonie
418 649-2400, poste 57050

Communiqués