Communiqués
25 mars 2019

Occuper la place qui nous
revient : se donner les moyens de mieux performer à l’étranger

Québec, le 25 mars 2019. Le gouvernement de François Legault a déposé la semaine dernière le Plan budgétaire du Québec
Vos priorités, votre budget pour l’exercice financier 2019-2020. Ce budget énonce les priorités conformes à la position du gouvernement en matière de relations internationales. Avec ces mesures, le gouvernement affirme sa volonté d’augmenter sa force de frappe économique à l’étranger.

Le budget 2019-2020 prévoit 19 millions de dollars pour les cinq prochaines années pour le financement de trois mesures en soutien à la réforme qu’a entreprise la ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Nadine Girault, pour donner une impulsion économique aux relations internationales du Québec :

  • promouvoir l’expertise en recherche et innovation à l’étranger;
  • investir et diversifier les marchés prometteurs;
  • professionnaliser le corps diplomatique.

L’innovation pour améliorer la force de frappe économique du Québec
Miser sur l’innovation pour renforcer la force de frappe économique du Québec est primordial. Un meilleur déploiement des conseillers en recherche et en innovation pour accompagner les entreprises dans leurs démarches d’exportation est central à la stratégie de conquête des marchés étrangers à être déployée en 2020 par la ministre Nadine Girault. Le budget prévoit 6,6 millions de dollars sur cinq ans, dont
1 million pour l’exercice 2019-2020.

À la conquête des marchés prometteurs
La création d’une plateforme de services personnalisés et spécialisés pour les entreprises en démarrage dans les secteurs des hautes technologies rendra possible le positionnement des entreprises québécoises dans les marchés prometteurs. Pour cette mesure, le gouvernement prévoit un investissement de 5,8 millions de dollars sur cinq ans, dont 1 million pour l’exercice 2019-2020.

Investissement Québec, dont la capitalisation sera augmentée de
1 milliard de dollars, sera appelé à collaborer avec le réseau des représentations du Québec à l’étranger à cet effet.

Ces mesures sont mises en place pour assurer le leadership du gouvernement du Québec en matière de relations internationales et de Francophonie en vue d’atteindre les objectifs ambitieux qu’il s’est fixés, soit d’améliorer la force de frappe économique du Québec, d’augmenter les exportations et d’accroître l’attraction des investissements étrangers.

Professionnalisation du corps diplomatique : un institut de diplomatie
Le gouvernement souhaite mettre sur pied l’Institut québécois de la diplomatie. Celui-ci permettra de se munir d’une stratégie de recrutement et d’un programme de formation continue pour les conseillers en affaires internationales. La professionnalisation du corps diplomatique est essentielle pour sensibiliser les chefs de poste aux enjeux propres aux territoires qu’ils représentent, notamment, afin de leur permettre de maîtriser la langue locale et d’avoir l’expérience de gestion requise pour assurer le bon fonctionnement de la représentation qu’ils dirigent. Le gouvernement investira 6,7 millions de dollars sur cinq ans pour la mise sur pied de l’Institut, dont 400 000 dollars pour l’exercice 2019-2020.

Rappelons que le budget de dépenses du Ministère présente une enveloppe stable à 111,5 millions de dollars pour le prochain exercice financier. En plus de cette somme, 2,4 millions de dollars sont prévus pour le financement des projets mentionnés plus haut, augmentant l’enveloppe à près de 113,9 millions de dollars.

Citations :

« Ce budget s’inscrit dans la volonté du gouvernement d’augmenter la force de frappe économique du Québec à l’étranger. Il donne au gouvernement du Québec les moyens d’appuyer l’innovation, de soutenir la diversification économique et de renforcer son réseau à l’international. Le gouvernement mise sur des conseillers en recherche et en innovation pour mieux accompagner les entrepreneurs québécois qui souhaitent explorer leur potentiel à l’étranger. Également, il met en place de nouveaux outils pour soutenir la diversification économique. De plus, il reconnaît le rôle crucial du corps diplomatique québécois en permettant la création de l’Institut de la diplomatie. Celui-ci permettra d’assurer une formation tant politique qu’administrative des chefs de poste québécois.»

Nadine Girault, ministre des Relations internationales et de la Francophonie

Faits saillants :

La ministre des Relations internationales et de la Francophonie travaille présentement sur deux chantiers importants : le premier est la mise à jour de la Politique internationale du Québec, prévue pour le printemps 2019, et le second consiste à préparer une stratégie de conquête des marchés étrangers. Le gouvernement du Québec est déterminé à augmenter sa force de frappe économique à l’international et posera des gestes concrets dans ce sens.

Pour en savoir plus sur les activités du ministère des Relations internationales et de la Francophonie et de ses 32 représentations dans 18 pays, suivez-nous dans les médias sociaux :

- Facebook : https://www.facebook.com/MRIQuebec/
- Twitter : https://twitter.com/MRIF_Quebec
- LinkedIn : https://www.linkedin.com/company/mriquebec

Source :

Maéva Proteau
Attachée de presse
Cabinet de la ministre des Relations internationales et Francophonie
Cell. : 418 454-1748
Tél. : 418 629-2319, poste 57924
Communiqués